Les articles de presse

Les veilleurs du Kochersberg

Date de parution : 26-02-2016
Paru dans : Dernières Nouvelles d'Alsace

A Mittelhausen, les Bruckmann assurent, en famille le bonheur des amoureurx de la tradition. Bienvenue chez eux.

Ils sont les veileurs de l'Alsace de toujours au sein du Kochersberg, les passeurs de tradition dans un village protestant qui a gardé son caractère d'avant, non ostentatoire, avec son église sobre, ses demeures charmeuses, parfois à colombages, mais sans débordement de fleurs en saison, et qui fait de l'oeil au voyageur avec discrétion l'hiver.

Voir l'article

Charmes alsaciens

Date de parution : 31-01-2010
Paru dans : Républicain Lorrain

Pour un week-end de charme dans la proche Alsace, une adresse savoureuse : l'Etoile des Bruckmann à Mittelhausen, au coeur du Kochersberg. Cette auberge comme dans le temps offre des plats de terroir, le sourire, les menus intelligents, un service prompt et la gentillesse en prime. Le tout à prix doux. Le menu "plat du jour" à 9,40€ est une bénédiction, le "régional" à 19€ un cadeau. On ajoute que les chambres "nouvelle vague" viennent d'ouvrir dans une demeure annexe, avec espace bien-être, piscine et sauna au look contemporain très épuré, signé de l'architecte Bernard Wilhelm auquel ont fait appel les Klein de l'Amsbourg pour leur hôtel K. La nuitée est tarifée 80€. A deux pas de Strasbourg, c'est l'adresse du moment.

La cuisine de Jacques vaut le détour. On se délecte ici de croustillant d'escargots du Kochersberg aux morilles, en droite ligne de la voisine ferme Kolb, de riz et pied-de-veau en pâte à brick, de dos de porcelet caramélisé à la bière et de filet d'empereur avec ses nouillettes à l'huile d'olive, proprement à fondre. Justesse des cuissons, précision des goûts, produits de qualité et de haute fraîcheur : voilà ce que l'on trouve là. Le kougelhopf glacé, le délice pommes calva comme la variation sur le thème de la cerise sont à se rouler par terre. Il faut encore saluer une carte des vins à prix modique avec une flopée de jolis flacons à 15€ et moins, comme ce régional pinot noir de Gimbrett.

Les bonnes tables de Gilles Pudlowski

Date de parution : 27-11-2004
Paru dans : Reflets DNA

Nous sommes là au coeur du Kochersberg, cette partie méconnue de l'Alsace, bucolique et riche, sinueuse et poétique. L'Etoile, qui porte si joliment son nom, est une maison de village qui a su se peaufiner sans se hausser du col. Il y a le cadre intérieur confortable, boisé, chaleureux, pas tape à l'oeil pour le sou - ce n'est pas le genre de la maison....... La cuisine est éclante d'honnêteté: prenez le menu à 25 qui "offre", c'est bien le mot, une belle dodine de caneton avec son délicieux céleri rémoulade point trop crémé, l'empereur en croûte de citron et son riz plus le délicat soufflé glacé au Grand Marnier, parfumé, onctueux, véritable modèle du genre. Les autres mets, oscillant entre classique et moderne, sont du même bel acabit (splendide presskopf de lapin, impériale tête de veau, exquise mousse de fromage blanc).

Article DNA

Date de parution : 25-11-1997
Paru dans : Dernières Nouvelles D'Alsace

Lors du dernier concours des cuisines régionales "Logis de France" qui se déroulait le 21 octobre à l'école hôtelière de Périgueux, M. Jacques Bruckmann, propriétaire et chef de cuisine de l'hôtel-restaurant "A l'Etoile" à Mittelhausen s'est particulièrement distingué et a fait honneur à la gastronomie alsacienne, en remportant la finale du concours... C'est dans la catégorie "entrée" que Jacky avec un "Presskopf" de lapin à la bière a enlevé la palme. Le lauréat a été choisi parmi 22 chefs venus de toutes les régions de France dont une première sélection avait été établie sur la base de plus d'un millier de fiches d'appréciation envoyées par la clientèle.

Gilles Pudlowski

Date de parution : 18-04-1997
Paru dans : Dernières Nouvelles D'Alsace

Le type même d'auberge où l'on s'arrête juste pour le plaisir, comme cela, entre amis ou en famille, le temps d'une halte bonhomme. Les menus y sont la probité même, les salles, petites ou grandes, boisées, cosy, discrètes, sans tapage: bref, on s'y sent bien.

Nos partenaires

Autres liens